République Nouvelle

Le système politique est devenu un monopole fermé, produisant des décisions absurdes, unilatérales, arbitraires, dont les citoyens se détournent un peu plus à chaque élection. Un homme seul qui dirige tout a, en effet, toutes les chances de se tromper. C’est pourquoi je souhaite mettre le citoyen au coeur de la politique et le rendre acteur de la décision publique.

Référendum sur une Nouvelle République dès l’été 2017

« Il faut construire une démocratie nouvelle capable de faire entrer les citoyens dans le système politique, rétablir la confiance dans l’action publique, supprimer les privilèges de l’oligarchie et se donner les outils pour bâtir les compromis dont nous avons besoin. C’est le grand projet de République nouvelle que je vous propose de construire ensemble. »

Discours de Frangy, le 21 août 2016 Discours à retrouver ici
Septennat non renouvelable

« Nous avons l’impression que la France est en permanence en campagne présidentielle : cela est essentiellement lié au fait que le quinquennat organise la possibilité d’un deuxième mandat, le Président est donc toujours en campagne. »

Réformer le Sénat

« Je propose l’entrée des citoyens par tirage au sort de cent sénateurs dans le contrôle politique du gouvernement et de l’exécutif français. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici
Réduction du nombre de députés et élection à la proportionnelle

« Je propose de réduire de moitié le nombre de parlementaires et d’instaurer l’élection d’une fraction de l’Assemblée nationale à la proportionnelle. »

Le Parisien, le 18 décembre 2016 Interview à retrouver ici
Interdiction du 49.3 sauf pour adopter le budget

« Le 49.3 est un acte de violence contre la représentation nationale. Nous n’en n’avons pas besoin, sauf en matière budgétaire pour assurer la continuité du fonctionnement de l’administration, car la présidence que je propose est équilibrée par des contre-pouvoirs. Un homme seul qui dirige tout à toutes les chances de se tromper en tout même s’il est très doué. »

RTL Le Grand Jury, le 6 novembre 2016 Interview à retrouver ici
Limiter le cumul des mandats dans le temps

« Je suis favorable à la limitation des mandats à 3 successifs ainsi qu’à l’écrêtement des indemnités des élus dans les syndicats mixtes, intercommunalités … »

Libération, le 9 janvier 2016 Retrouvez la vidéo
Référendums d’initiative populaire

« Je propose de donner au référendum d’initiative populaire une force contraignante. Il permettra, comme dans d’autres pays européens, de faire avancer la démocratie et de faire en sorte que des citoyens rappellent parfois à l’ordre le système politique lorsqu’il perd la tête. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici
Droit de vote des étrangers aux élections locales

« Je propose le droit de vote pour les étrangers car il est nécessaire que ceux qui paient des impôts, parfois depuis trente ans, et qui n’arrivent pas à se faire entendre de certains élus puissent participer au bien commun. Nous en avons hautement besoin dans un pays fracturé où il est temps de se réconcilier, d’agir ensemble, de se donner la main et d’assurer une forme d’entraide. »

Discours sur la libération des Français, 5 novembre 2016 / Accès au discours ici
Responsabilité des ministres devant l’Assemblée nationale

« Je propose d’introduire la possibilité pour les députés de destituer un ministre, sans pour autant faire chuter l’ensemble du gouvernement. Cela ne remet pas en cause la stabilité du système mais cela permet des contre-pouvoirs. »

France Inter, le 8 juin 2016 Interview à retrouver ici
Réduire le pouvoir de nomination du Président de la République

« La 6e République c’est aussi la réduction des pouvoirs du monarque républicain, du président de la République qui aujourd’hui l’exerce d’une façon non équilibrée, sans tempérance, sans limites. Les pouvoirs de nomination sont une anomalie. »

La Nouvelle République, le 14 novembre 2016 Article à retrouver ici
Favoriser le financement participatif et les monnaies locales

« Je souhaite poursuivre le développement d’un cadre de régulation favorable au financement participatifs sur les petits projets et aux monnaies locales. Ils participent d’une prise en main par les citoyens de la société que je soutiens. Je souhaite développer un labell accessible aux projets écologiques ouvrant à la défiscalisation des dons des particuliers. »

Ecologie, ce que je crois Manifeste à retrouver ici
Créer un statut protecteur pour les lanceurs d’alerte

« Je propose un statut de lanceurs d’alerte protecteur. C’est un acte de confiance dans la population, un acte de foi dans ce qu’ils peuvent porter de changement. Le changement venant d’en bas, il faut qu’il submerge l’immobilisme d’en haut. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici
Permettre aux citoyens de saisir la Chambre régionale des Comptes

« Je crois nécessaire de permettre au citoyen d’accéder à l’information financière et de saisir une chambre des comptes lorsqu’il y a insincérité, ce qu’aujourd’hui les citoyens ne peuvent pas faire. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici
Diversifier l’entrée à l’ENA

« L’entrée à l’école nationale d’administration sera réservée à des citoyens ayant déjà une expérience professionnelle avancée. »

Discours de Frangy, le 21 août 2016 Discours à retrouver ici
Abolir les privilèges des grands corps

«Je défends l’abolition des privilèges des grands corps. Tel poste est réservé à un conseiller d’Etat, tel autre à un préfet, celui-ci à un inspecteur des finances. Je crois le moment venu d’abolir les privilèges, nous le ferons un 7 mai, même si ce ne sera pas tout à fait un 4 août. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici
Renouveler les directeurs d’administration centrale à l’arrivée d’un nouveau ministre

« Je propose un spoil system à l’américaine dans l’ordre de la haute-administration. Il est nécessaire d’imposer désormais le primat du politique. Peut-on imaginer que la création d’une politique publique originale, non conformiste, innovante, puisse faire l’objet de ressources humaines qui participent au bien public et au bien commun ?. »

Discours sur la libération des Français, le 5 novembre 2016 Discours à retrouver ici